• Manon

La montagne arc-en-ciel

Après ces quatre jours fabuleux dans le parque de Manu en pleine Amazonie péruvienne au milieu de la canopée et de la chaleur humide, j'avoue que le retour au froid des Andes ne nous fait pas spécialement plaisir. Il y a ce petit vent qui nous gèle les os ! Bouh ! Mais qu'importe, on profite de ce nouveau passage à Cusco pour se rendre sur la désormais incontournable montagne aux sept couleurs - ou Rainbow Mountain ou Montaña de los siete colores.


Vamonos!


Tadaaam, la voici, la voilà !

Vinicunca de son vrai nom est une montagne qui culmine à 5200 mètres d'altitude et se situe à deux heures à peine de Cusco, sur le chemin du vertigineux Ausagante, l'un des plus hauts glaciers du monde. Elle a de particulier sa succession de strates colorées qui nous rappellent El Hornocal en Argentine. Soyons francs notre arrivée sur les lieux refroidit un peu notre excitation. L'endroit est victime de sa beauté, des hordes de touristes sont amassées sur le parking des bus depuis lequel s'ensuit une file indienne dense pour grimper jusqu'à THE point de vue sur les strates colorées de la montagne. À, à, à la file indienne. Notre Fitz restée à Lima chez le garagiste nous manque, nous aurions pu venir par nous-même à l'heure voulue, genre quand il n'y a plus personne. Bref, nous y sommes alors rejoignons gaiment la masse... Certains ont visiblement l'air de ne pas supporter l'altitude, nous assistons à quelques vomis et même à une assistance respiratoire via une bonbonne d'oxygène. Ces 5000 mètres de beauté se méritent, il faut être un petit peu accoutumé à la haute altitude avant de se lancer car ça reste une ascension, certes petite mais ascension quand même. Nous avançons doucement mais sûrement. Puis on l'aperçoit au loin, la belle montagne colorée. On presse le pas.


Arrivés au point de vue nous sommes époustouflés par cette réussite de la nature, une véritable palette de couleurs ocrées, succession de strates rouges, jaunes, bleues/vertes... On décide de monter un peu plus haut histoire de s'éloigner des groupes de touristes qui payent un Péruvien pour prendre des selfies avec son lama habillé pour le carnaval... D'autres personnes ont eu la même idée, on est un petit groupe à avoir fuit la masse. "Vous pouvez nous prendre en photo s'il vous plaît ?" - "Ok, et vous pouvez nous prendre aussi après". On blague un peu. Mais le timing est serré, le bus repart à une heure bien précise et une autre surprise nous attend. Alors on y va, on ne voudrait pas la rater.


Petit point géologique :

Les montagnes sont composées soit de roches magmatiques d'origine volcanique, soit de roches métamorphiques transformées en profondeur par la pression et la température soit de roches sédimentaires, ancien dépôt de sédiments à la surface de la Terre, principalement dans l'Océan. Vinicunca fait partie de la troisième catégorie. Les strates de couleurs sont en fait des couches de sédiments différents déposés au cours des temps géologiques, les regarder c'est voyager dans le temps. Mais comment sont-elles apparues, comment ont-elles été dévoilées pour le plus grand plaisir de nos yeux ? Par l'influence de forces endogènes, notamment le soulèvement des plaques tectoniques et par l'influence de forces exogènes, notamment l'altération et l'érosion par le vent, la pluie et la neige. C'est ainsi que certaines régions montagneuses comme celle-ci ont donné naissance à de véritables tableaux géologiques.


La couleur de base de cette région montagneuse est le rouge qui provient de la présence d'oxyde de fer connu sous le nom de hématite (Fe2O3) qui s'est intercalé entre les grains de grès. Les autres couleurs sont causées par la présence d'autres éléments :


  • le sulfure de fer donne la couleur jaune

  • la goethite ou la limonite oxydée donne la couleur violet/brun

  • la chlorite donne la couleur verte


Oh la belle montagne...

Alors cette surprise ? Il est possible en marchant encore un peu de se rendre à un point de vue sur la vallée rouge située juste derrière la montagne aux sept couleurs. Et là, surprise, personne ne souhaite y aller, on hallucine. C'est vraiment tout prêt, à peine 15 minutes à pied, on ne comprend pas mais soit, tant mieux pour nous. En chemin nous croisons un éleveur de lamas avec sa troupe, on ne s'en lasse pas, on aime toujours autant leurs petites têtes curieuses. On se décale pour laisser passer les princes de ces lieux. On avance sur le petit chemin, la dernière montée pique un peu, et là ! PAF ! Panorama sur une large vallée mêlant rouge, vert, formations rocheuses, neige. C'est juste trop beau. On profite du calme et de la sérénité que dégage cet endroit pour se poser un peu avant de rentrer et de quitter Cusco, pour de bon.



La beauté de la vallée rouge

Demain nous repartons vers d'autres montagnes, d'autres aventures. Un petit crochet par Lima pour récupérer Fitz et les copains puis on file vers la Cordillera Huayhuash. Qu'est-ce qui nous attend ? Un trek d'une semaine en autonomie ! On a tellement tellement hâte.


From the Rainbow Mountain with love.


32 vues

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage