• Manon

Potosi et Sucre, les villes du centre bolivien au passé prestigieux

Cette journée sur le Salar d'Uyuni nous a complètement reboostés ! On est carrément d'attaque pour le reste de la Bolivie. Nous allons à Tupiza récupérer quelqu'un qui se prénomme... Paupiette, ouiiiiiii ! Tu nous avais manqué ! Après notre semaine dans les parcs du centre nord du Chili, on repart à l'aventure ensemble. Tes petits "qui fait l'malin tombe dans l'ravin" animent de nouveau nos journées. La ville de Tupiza et ses alentours ressemblent fortement au nord-ouest argentin et pour cause, ils se situent de l'autre côté de la frontière. Roches rouges, formations géologiques étranges pour ne pas dire surprenantes - voir la photo de Los Machos qui parlent d'elle-même - Tupiza est une ville toute trouvée pour manger une bonne... Pizza. Mouahahaha, quelle est bonne, il nous en faut peu pour nous marrer. Et en plus la pizza est vraiment savoureuse, ça faisait longtemps qu'on n'en avait pas mangé, il n'y a que ça de vrai.


En balade autour de Tupiza

On ne s'éternise pas et on monte vers Potosi. Pour moi c'est dit, il est hors de question de visiter des mines, que ce soit du tourisme social ou pas je trouve ça franchement glauque quand on connaît l'espérance de vie et les conditions de travail des mineurs. Nous partons sur une petite visite de la ville la plus haute du monde à quelques 4067 mètres d'altitude, il y a une jolie cathédrale, le grand marché est un dédale de petits vendeurs, des bouts de steaks pendent suivis de jolis bouquets de fleurs puis de la parfaite échoppe pour prendre soin de ses cheveux. un vrai bordel. La vie ambiante réchauffe l'air si frais et si difficile à respirer. Petit hic la ville est remplie de putain de voitures de merde qui klaxonnent sans arrêt. Heureusement des femmes déguisées en zèbre - ça c'est du concept - font la loi dans les rues et empêchent les gens de griller les feux, les stops et surtout de klaxonner. Elles sont accompagnées de flics et frappent les voitures si les conducteurs ne respectent pas les règles. Potosi est vraiment pleine de vie, c'est le moins qu'on puisse dire. Passé le coup des tutuuuu à répétition, nous nous faisons assaillir par des enfants munis de bombes à eau et de sprays à mousse. Enfin, c'est surtout paupiette qui en fait les frais et qui se prend un jet dans la tête. Ouh elle est pas contente, ils lui en ont mis dans l'oeil ! Nous ça nous fait bien rire. C'est le carnaval des hommes qui ont donc tous les droits d'attaquer les filles. Heureusement vendredi prochain c'est l'inverse, on compte sur vous gente féminine pour venger notre paupiette. On mange bien, notre auberge dans un ancien couvent est atypique mais on va dire que ce n'est pas le coup de coeur non plus. Fait marquant, nous apprenons que le Cerro rico rempli de toutes sortes de métaux précieux comme l'or, l'argent, le cuivre... représenterait quelques millions d'euros, soit le PIB de la Bolivie pour une année. Cette richesse est bien profonde et difficile d'accès donc non exploitée par ce pays qui compte parmi les plus pauvres d'Amérique du Sud, une sacré blague. La partie accessible du Cerro ayant déjà été exploitée par les Espagnols conquistadors... Bref, partons pour Sucre dite la plus belle ville d'Amérique du Sud.


Au détour d'une rue dans Potosi, la plus haute ville du monde

Actuelle capitale constitutionnelle du pays et ancienne capitale, Sucre a gardé son prestige d'antan dans ses beaux bâtiments coloniaux blancs. La plaza de armas, encore et toujours elle, est très jolie avec ses grands arbres. Il y a également un nombre incalculable d'églises, cathédrales, couvents... Nous profitons de la vie citadine et passons quelques jours dans ces rues entre bons restaurants, musées, balades... Et marché de Tarabuco, réputé dans le coin. On se sent bien dans cette ville. Des vieilles coccinelles sont garées ici et là et rajoutent au sentiment d'une autre époque.


Sucre la belle, Sucre la blanche, Sucre la douce

Après cette pause dans notre itinérance nous repartons à l'aventure pour un endroit encore préservé du monde touristique... Le mystérieux et inaccessible parc Amboro !

From Sucre with love.


34 vues

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage