top of page

Passer ses deux premiers niveaux de plongée PADI à Rincón del Mar en Colombie

Outre l'aspect économique - deux à trois fois moins cher qu'en France - il est avantageux de passer ses niveaux de plongée PADI à Rincón del Mar tout simplement pour la qualité de ses fonds marins et les conditions optimales de plongée : température de l'eau, courant et visibilité.


On ne peut que vous conseiller fortement le Rincón Dive Center où vous serez accueillis par Steffy et Giovanni, un couple d'Italiens reconverti dans l'enseignement de la plongée en Colombie. En plus d'être extrêmement gentils, arrangeants et drôles, ils sont aussi méticuleux, consciencieux et vraiment doués pour la plongée et l'enseignement, ayant respectivement fini premier et second au niveau mondial à leur concours de Dive Master, rien que ça !


Six personnes souriantes posent devant le centre de plongée
La petite équipe de l'Open Water

PADI Open Water

Geoffrey révise l'Open Water et écrit sur son cahier assis à table

On signe dans un premier temps pour le niveau 1 PADI qui s'articule autour d'un gros morceau de pratiques comprenant 7 plongées pour se familiariser aux gestes de base et à la vie sous l'eau. On attaque donc les cours et dès les premières minutes sous l'eau, on est conquis par la vie marine foisonnante : poissons et crustacés en tout genre, poulpes, raies, de magnifiques coraux et surtout de l'eau chaude, on se régale. On apprend à vider l'eau de nos masques, on les enlève et on les remet, on remonte de 20m de profondeur sans respirer, on s'échange nos détendeurs, etc. On apprend aussi à assembler et à utiliser l'équipement de plongée sous-marine. La partie théorique est un peu plus compliquée que la pratique car on fait tout en espagnol et on manque un peu de vocabulaire. On aborde vraiment plein de sujets tels que le comportement des gaz sous pression, les procédures de planification des plongées pour éviter les accidents et laisser le temps à notre corps d'évacuer les gaz, on étudie aussi le comportement et ce qui se passe dans notre corps quand on plonge. C'est super dense mais super intéressant. On finit quand même par s'en sortir avec les honneurs. Mais quoi, c'est déjà fini...? Hors de question, on rempile pour une semaine et le passage du niveau 2 Advanced Open Water.


PADI Advanced Open Water

Ici, on entre plus dans le vif du sujet avec des exercices d'orientation, de flottabilité, de sécurité, de plongée en eau profonde à 30 mètres. Il faut aussi choisir des spécialités, pour nous ce sera photographie sous-marine (étonnant) et plongée de nuit.


Plongeurs sous l'eau en plein exercice de flottabilité, dans une ambiance bleu-vert.

On réussit assez facilement la partie théorique qui est bien plus courte que celle du niveau 1. Les exercices s'enchaînent et croyez-moi tous ne sont pas faciles. On garde en mémoire l'exercice d'orientation où Geoof sortait à des lieues du point d'arrivée haha. Les exercices de flottabilité sont quant à eux un vrai amusement, c'est si agréable de sentir qu'on commence vraiment à maîtriser notre corps sous l'eau !


On apprend à arriver en douceur sans respirer face aux animaux pour tenter les plus belles photos. C'est pas gagné ! Puis vient le moment de notre dernière plongée, la plongée de nuit. Malheureusement, nos chers moniteurs ne peuvent l'assurer et décident de l'annuler. On est trop triste, on se plaint un peu car cette plongée de nuit avec le plancton bioluminescent, on en rêve depuis le début ! Finalement, le propriétaire de l'école de plongée et de l'auberge, le fameux Français, entend nos plaintes et nous promet de venir ce soir de Cartagena pour nous encadrer le lendemain sur la dive night. Youpi, on est trop content, au risque de passer pour des râleurs.



La plongée de nuit, un moment inoubliable

Quelle bonne idée nous a pris d'insister, quelle plongée mes amis ! On ne regrette pas un seul instant, elle nous laisse de meilleurs souvenirs que la plongée aux Galapagos au milieu des requins, c'est vous dire... Premièrement, se mettre à l'eau au coucher du soleil, c'est vraiment extraordinaire, avec les jeux d'ombres et de lumières, on réalise qu'on vit un moment unique. On a un peu peur, c'est vrai, mais Jim notre moniteur nous rassure : en 10 ans de plongée ici, il n'a jamais vu un requin et tout va bien se passer. OK, c'est parti, on casse nos petits bâtons lumineux fixés sur nos bouteilles pour ne pas se perdre, on allume nos lampes-torches et on descend.


Premier stop à 28 mètres, on éteint tout, et là c'est le noir le plus total, le plus profond, le plus indicible jamais expérimenté, il nous engloutit. C'est une sensation totalement incroyable, on se sent perdu, on ne sait plus où est la surface, on ne voit absolument rien. C'est dingue ! Et là, à chaque mouvement, le plancton luminescent s'éclaire en puissance mille comparé à la surface, c'est obsédant. On rallume nos lumières puis on remonte un peu et on enchaîne avec l'exploration des fonds marins. Sans lampe, on ne voit absolument rien, mais dès qu'on éclaire, c'est absolument incroyable, on se croirait dans Avatar, tout prend des colorations flashy et fluo, c'est totalement différent de la pleine journée. Tous les crustacés sortent de leur tanière et se baladent sur le sable. Certains poissons dorment littéralement au fond de l'eau sur les rochers, c'est très surprenant. On croise de nombreux vers, limaces et mollusques colorés dont nous ne connaissions absolument pas l'existence. Les calmars sont aussi de la partie avec des couleurs vives et électriques dues à la lumière artificielle. On les voit onduler et c'est un spectacle de toute beauté. Mais, attendez, quelle est cette grande masse noire qui arrive droit sur Nounette et lui passe entre les jambes ? On comment à la suivre et à l'observer pendant qu'elle tourne autour de nous et Holyyyy Shiiiit ! C'est un requin-nourrice qui nous fait l'honneur de sa présence !! Accélération du rythme cardiaque, montée d'adrénaline, on fait le signe du requin aux autres mais bien sûr nous sommes dans le noir donc personne ne nous voit le faire. Une fois le choc passé, on mesure la chance qu'on a. Je finis par taper l'épaule de Jim pour lui dire ce qui vient de se passer en langue des signes, et je vois dans ses yeux à travers son masque qu'il n'en revient pas. Sur le retour, notre moniteur nous confiera que c'est sa plus belle plongée à Rincón et qu'on est vraiment des gros veinards. Je vous raconte pas la tête de nos moniteurs italiens quand on leur raconte tout ça. Et oui, les absents ont toujours tort. Ils avaient même du mal à nous croire, heureusement la GoPro nous a permis d'étayer nos propos et de reconnaître le type de requin, et une certaine limace qu'ils n'avaient jamais vue.


En bref, encore un souvenir incroyable et une envie irrésistible de retourner à Rincón compléter notre formation de plongée aux côtés des meilleurs. Aujourd'hui, Rincón a quelque peu changé et c'est un peu plus ouvert au tourisme. Quoi qu'il en soit, ça reste notre gros coup de cœur en Colombie, et si vous hésitez encore à vous mettre à l'eau, aucun doute, foncez ! Rincón a tout ce qu'il vous faut.



From le centre Rincón Dive Center with love.

Deux chiens noirs sur une plage de sable au coucher du soleil avec des bateaux au fond à Rincon del Mar en Colombie.

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page