• Geoof

Le Lac Titica, un plein de vitamines

Mis à jour : 12 nov. 2019

Ça y est, nous quittons la Paz et nos folles aventures sur le Huayna Potosi et la route de la mort pour l'ultime étape en Bolivie. Et pas des moindres, nous voici en route pour le célèbre lac Titicaca, l'étendue d'eau navigable la plus en altitude - soyons exacts - du monde et le plus grand lac d’Amérique du sud. D’une superficie totale de 8 372 kilomètres carrés, il est situé à quelques 3 812 mètres d’altitude et marque la frontière entre le Pérou et la Bolivie. Un adage péruvien dit le coté titi c’est pour le Pérou et le coté caca pour la Bolivie… L’humour n’est malheureusement pas leur point fort surtout que, comme vous allez le pouvoir le constater, c'est complètement faux !


En haut de l'Isla del Sol - l'île du soleil - qui, ma foi, porte bien son nom

Pour cette dernière étape nous nous rendons dans la petite ville de Copacabana sur la « côte » bolivienne où nous sommes toujours accompagnés de la désormais célèbre Emma et d’une nouvelle passagère clandestine du nom de Edith qui nous vient tout droit de Suède. La route est superbe, au coeur des Andes où les sommets culminent tous à plus de 6000 mètres. On en prend plein la vue ! Quelques éclairs se fondent à ce paysage grandiose ce qui ne fait que sublimer notre état d’admiration. Nous arrivons enfin sur les berges du lac où de grands cumulus nimbus se dessinent de manière irréelle. On prend le temps d’admirer le spectacle. Ensuite il nous faut prendre un « bac » ou plutôt une accumulation de bouts de bois qui ne tiennent entre eux que par pure magie. Nous ne sommes pas très rassurés à l’idée d'embarquer là-dessus et encore moins d’y charger notre Fitz adorée… Heureusement l’eau est calme et la traversée se fait plutôt rapidement bien que la peur du naufrage ne nous ait jamais vraiment quitté.


Aux portes du lac Titicaca

Arrivés à Copacabana on se trouve un superbe camping sur les rives du lac et entamons notre visite de la ville, une charmante petite bourgade très colorée où les truites règnent en maîtresses absolues. Là nous rejoignons Adrien Leslie et Alizée pour un petit restau et quelques Pisco Sour bien mérités. Le lendemain ces derniers partent pour l’Isla Del sol, nous les rejoindrons le jour d’après car nous voulons profitez de la ville, de ses truites et du calme qui y règne. On se repose un peu après l’effervescence de la Paz. De magnifiques petits chinchillas sauvages nous observent d’un air intéressé mais craintif, ils sont trop mignons. Il fait très beau, on se pose sur les rives du lac tout l’après-midi, un sentiment de légèreté et de plénitude nous emplit jusqu’à l’apogée de cette belle journée avec un superbe coucher de soleil aux couleurs chatoyantes qui finit de nous faire tomber amoureux de ce petit Pueblo. Allez hop juste le temps d’un petit repas et au lit. Le lendemain on laisse notre voiture et une grande partie de nos affaires aux bons soins du camping et tous les 4 nous allons déguster une nouvelle truite… Hummm ! Avant de nous mettre à notre tour en route pour l'Isla Del sol.


Une nuit sur les rives du lac Titicaca

Deux heures plus tard nous posons le pied sur cette magnifique île. Celle-ci est coupée en deux, la partie sud où les locaux sont très accueillants et la partie nord désormais interdite aux touristes pour cause de conflit inter-ethnique. Pas grave on est des sudistes dans l'âme. Nous rejoignons le trio manquant et entamons de gravir l’île pour rejoindre son sommet et le gros du petit village. La montée est rude et encore plus à cause du soleil et de l’altitude mais le jeu en vaut la chandelle… De là-haut vous avez une magnifique vue à 360° sur le lac, c’est extraordinaire, on dirait un endroit coupé du monde où le temps n’a pas pu exercer son emprise habituelle ! Et si la météo est clémente avec vous, vous pourrez même observer les chaînes de montagnes boliviennes au loin avec tous ses sommets vertigineux. Époustouflant ! On voit même le Huayna Potosi et sous cet angle il est encore plus impressionnant. Dire que nous étions au sommet. Mais trêve de plaisanteries, après quelques photos avec les lamas, les ânes et la jeunesse locale, notre petite troupe se met en route pour trouver une auberge... Manon et moi optons pour le camping sauvage à la lisière d’une forêt avec vue plongeante sur le lac. On a rarement connu si bel endroit pour bivouaquer. On se retrouve tous ensuite dans un petit restaurant avec une vue tout aussi incroyable ; de là s’ensuit une tournée générale de pancakes et limonade le tout en faisant bronzette et en observant les vas et viens incessants des colibris qui ne lésinent pas sur l’effort pour butiner le précieux nectar. Voilà un tableau qui devrait vous décrire au mieux l’Isla Del sol, n'hésitez pas, foncez. Le petit restaurateur est tellement sympathique et sa terrasse un tel havre de paix qu’on lui promet de revenir ce soir mais d’abord direction notre bivouac armés de quelques bouteilles de vin pour le coucher de soleil. Que la vie est dure haha ! Nous retournons au restaurant à la nuit tombée sous un magnifique ciel étoilé. S’ensuit une nouvelle orgie de bières et pizzas. Je dois l’avouer c’est un peu éméchés que nous rejoignons notre tente à flan de falaise.



Une première journée splendide sur l'Isla del Sol

Le lendemain nous sommes réveillés par des moutons et un âne. Un des moutons semble un peu trop nerveux et fait mine de nous charger à plusieurs reprises. Heureusement le charisme légendaire de Geoof et l’autorité tout aussi reconnue de Manon finissent par le mettre en déroute ! Après une nouvelle session de pancakes, de jus de fruits et un grand nombre de photos avec les colibri, la décision est prise, nous allons nous baigner. Pour ce faire armez-vous de courage car tout d’abord il vous faudra descendre sur la plage tout en bas de l’île, tout en gardant dans un coin de l’esprit qu’après il vous faudra tout remonter, pour de nouveau tout redescendre cette fois-ci de l'autre côté et atteindre le bateau… bref courage ! Nous n’en sommes pas moins déterminés à nous baigner dans ce fameux lac Titicaca. En bas, les quelques locaux sont plutôt étonnés, voir amusés, de nous voir ici en maillots de bain. Apparemment on ne se baigne pas trop par ici et on va vite comprendre pourquoi… En effet le soleil et le ciel bleu azur nous avaient presque fait oublier que nous étions à 4000 mètres d’altitude et que l’eau y est glaciale mais ce n'est pas grave nous n’avons pas fait tout ce chemin pour rien. Ni une ni deux nous voici dans l’eau. Les dents claquent, la chaire de poule apparait, les tétons pointes et les lèvres bleuissent ! Nous on s’en fout, on s’amuse comme des petits fous et on profite du moment avec de jeunes bambins qui viennent nous rejoindre. Cette élan de témérité m'aura couté une belle angine, mais c'est pas grave encore une fois, un petit truc folichon de plus à mettre à notre actif.


Il est déjà temps de partir. L’île est minuscule et on avait pas prévu plus de deux jours sur place, à notre grand regret… Si vous avez la chance d’y allez restez-y plus longtemps !! C'est donc le coeur lourd que nous rejoignons Copacabana. En plus demain nous nous séparons d’Emma et ça aussi ça nous tord l’âme, c'est qu’on s’y était attaché à ce petit bout d'chou ! Bref c’est comme ça, il nous faut avancer. Finalement Adrien et Leslie feront deux jours de trajet avec nous donc nous ne serons pas vraiment seuls. Après un dernier coucher de soleil sur le belvédère de la ville et une rencontre avec un chien adorable nous allons au lit.


Baignade dans le lac Titicaca et retour à Copacabana

Le lendemain le temps des au revoir sonne tristement. À bientôt Emma ! Le passage de frontière se fait sans encombre, on commence à avoir le coup, les papiers sont prêts et nous beaucoup moins stressés. Nous sommes bel et bien en route pour Puno la première ville côté péruvien qui est beaucoup plus grande, beaucoup plus sale et beaucoup moins attrayante que Copacabana. Préférez à coup sûr le côté bolivien beaucoup plus authentique et mignon.


Nous ne nous attardons pas d’ailleurs et après une nuit là-bas nous prenons la route pour Arequipa dans le sud du Pérou où Léa et Tibère nos deux renards tant attendus doivent nous rejoindre. Et oui la Bolivie c'est déjà fini :( place au Pérou !


From Titicaca with love.


42 vues

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage