• Geoof

Chiloé, une expérience en demi teinte

Après une semaine de camping sauvage sur la Carretera Austral si merveilleuse et un petit stop à Puerto Montt sans intérêt, nous voici en route pour l'archipel de Chiloé.


Les célèbres palafitos - maisons sur pilotis

Petit point d’histoire : Chiloé est un archipel composé d’une grande île centrale la Isla grande de Chiloe entourée de dizaines d'îlots. Dernier bastion pro-espagnol du pays lors de l‘indépendance, ce petit bout de terre cultive sa différence avec le reste du Chili. Habitée essentiellement par de vieux loups de mer aux velléités indépendantiste, cette « Corse du Chili » n’en est pas moins charmante si vous réussissez à attraper quelques rayons de soleil.


Nous voici sur le ferry - ici tout déplacement implique forcément un ferry - pendant environ 30 min à guetter les eaux du Pacifique en attendant de mettre le pied sur la grande île. Et là surprise... Deux dauphins noirs viennent nous souhaiter la bienvenue. Quelle chance de les voir virevolter avec grâce entre les vagues. Arrivés sur terre nous décidons de nous rendre directement à Castro la ville centrale, stratégiquement le meilleur spot pour explorer les alentours. Les paysages sont très verts et vallonés avec de jolies petites maisons, un savant mélange entre la Suisse et la Comté. Mais qu'est-ce que c'est que tout ce monde ? On se rend compte que nos deux semaines passées perdus dans la nature sans côtoyer beaucoup d'autres humains ont leurs conséquences, cinq voitures et c'est le bouchon, 10 maisons à la suite et c'est une ville ! On rit de nous, Geoffrey et Manon les nouveaux sauvageons. Arrivés à Castro nous nous rendons dans une auberge très accueillante : La Minga Hostel, une super adresse, rien de tel pour renouer avec nos semblables mais pas tout de suite, laissez-nous une journée ! Nous décidons d’aller contempler les palafitos - mythiques cabanes de pêcheurs sur pilotis. Extrêmement colorés, elles offrent un spectacle hors du commun, vestiges d’une époque révolue. Malheureusement Eole est de la partie et nous empêche d’apercevoir les magnifiques reflets, tant pis nous ressayerons demain. Et demain... Le soleil est aux abonnés absents. Nous décidons donc d’aller sur l’île Achao pour découvrir la plus ancienne église du secteur. Chiloé compte de nombreuses églises rustiques en bois construites selon d'anciennes techniques bien particulières, sans clou ni vis, ce qui vaut à 17 d'entre elles d'être classées patrimoine mondial de l'UNESCO. Bref tout ceci n’est pas très folichon… Nous mangeons un poisson sur le port, faisons un petit tour au marché, achetons des cervezas et des légumes et retournons à l'auberge pour nous concocter notre traditionnel wok.


Là nous y rencontrons une foule de voyageurs dont beaucoup de Français, por su puesto… Tous plus gentils les uns que les autres. Le feeling passe particulièrement bien avec Marion et Sylvain qui voyagent en binôme et Maeva qui cherche du boulot dans le coin. Le rendez-vous est pris pour le lendemain, nous irons sur la côte ouest ensemble. Premier stop au parc national : quel échec assourdissant ! Ne vous donnez pas la peine d’y aller c’est bien trop cher et il n’y a rien à voir, vraiment rien... Après le déjeuner nous nous rendons au muelle, une sorte de ponton surplombant la falaise avec vue imprenable sur le Pacifique. Ici pas de mauvaise surprise l’endroit est espectacular, on s'y sent bien, on prend des photos et on fait la sieste. Nous ramenons nos 3 compagnons au bus car nous ce soir on ne rentre pas à l'auberge...


Aprem rigolade sur le joli muelle

Pourquoi on ne rentre pas à l'auberge ? En fait la vrai question est pourquoi on ne camperait pas plutôt sur la plage face à l'Océan ? Vendu ! Nous voici sur notre plage déserte à admirer l’écume virevolter, le vent s'amuser avec le sable, les oiseaux capturer les crabes et le magnifique soleil se coucher sur cet immense horizon. Une fois de plus le temps s’arrête pour nous offrir un moment magique. Il s’agit de notre première fois face au géant des mers qu’est le Pacifique et nous sommes hypnotisés par sa masse. On se sent tout petits face à sa puissance et apaisés devant sa douceur. On ressent clairement la différence de taille entre cet océan et notre bonne vieille mer Méditerranée. Allez hop au lit, il fait frisquet. Petite pause pipi dans la nuit qui durera un peu plus que prévu… Je suis absorbé par les étoiles et le calme ambiant seulement brisé par les vagues se fracassant sur la plage. En écrivant ces lignes un frisson me parcourt encore l’échine.


Notre merveilleuse soirée face au Pacifique

Le lendemain nous continuons de parfaire notre portofolio 'Église' et nous nous rendons sur les conseils de Jeanne et Mathieu sur la isla de Lemuy pour déjeuner. L’endroit se trouve au bout du bout de l’île et il ne s’agit pas vraiment d’un restaurant, nous nous retrouvons chez des particuliers fort sympathiques au sourire si communicatif. Ils font tout eux-mêmes, viande, légume, poisson, jus… On peut admirer le potager, les poules, les cochons et le matériel de pêche, encore une super adresse, merci ! Un petit jus naturel et un crabe royal plus tard nous voici sur la plage en souffrance digestive. Comme le soleil est au rendez-vous la sieste s’impose. Geoof capture quelques crabes ramasse des coquillages puis à nouveau un dauphin, gris cette fois-ci, vient nous saluer. Nous aurions aimé camper ici mais les fermes de saumons à perte de vue qui entourent cette île finissent de nous convaincre de retourner à l’auberge retrouver les copains.


NB : ne mangez surtout pas de saumon à Chiloé, votre santé en dépend, ils sont nourris à toute sorte de merde...


Collection d'églises

Nous retrouvons Marion et Sylvain, le feeling passe vraiment bien entre nous et nous décidons donc de remonter ensemble jusqu'à Puerto Varas ce qui se prolongera même comme vous le verrez par la suite jusqu'à Pucon… Vraiment de super personnes. En ce dernier jour sur Chiloé nous finissons de photographier les quelques églises qui nous manquent et allons sur la côte est admirer le continent de l'autre côté, au loin la carretera austral et ses nombreux volcans. La vue est presque aussi belle qu’a l'ouest. Dernier petit stop pour voir une cascade et nous voici à nouveau sur le ferry, en direction la région des lacs.


Dernière journée sur Chiloé

En conclusion Chiloé est un lieu sympa mais il n’est pas nécessaire d'y rester plus de 4 jours. On y mange très bien, sauf le saumon, l’architecture et les maison de pêcheurs sont superbes mais coté nature à part l'océan Pacifique, il n'y a rien de fifou.



From Chiloé with love.


83 vues

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage