top of page

Le désert de la Tatacoa dans le sud colombien

Le désert de la Tatacoa est un petit désert situé au sud de la Colombie, principalement connu pour ses nuits étoilées, ses canyons colorés, ses sources naturelles et ses bains de boue. Un petit paradis en somme. Il n'est d'ailleurs pas rare que la jeunesse colombienne se rende dans ces lieux pour prendre part à des festivals et des fiestas endiablées.


Vue panoramique spectaculaire du désert de la Tatacoa, avec ses formations rocheuses colorées, orangées, et son ciel bleu
Une des plus belles vues du désert de la Tatacoa

Après nos péripéties de ces premiers jours en Colombie, on arrive à la tombée de la nuit dans la petite ville de Villavieja, à l'entrée du désert. On est vraiment crevés, on décide donc de s'arrêter ici et de dormir dans un bon lit avant d'attaquer l'exploration des lieux le lendemain. Une fois nos organismes bien reposés et le petit déjeuner englouti, on commence notre incursion dans ce petit désert aux paysages assez incroyables. Des formations rocheuses couleur ocre, des canyons, des forêts de cactus, des chèvres à foison — qui mangent des cactus avec des épines aussi grosses que des cotons-tiges, c'est bizarre. Il y a à faire dans ce désert. On commence par une balade dans le canyon, puis on s'arrête pour le déjeuner, histoire de goûter la spécialité locale, le ragoût de chèvre... enfin surtout pour Geoof. L'après-midi sera de nouveau consacré à des balades dans d'autres spots un peu plus loin.


Après une première journée passée à randonner, on se replie tout doucement vers notre Fitz pour chercher où dormir. Il y a quelques campings et quelques hôtels. Nous, on trouve un petit spot où il y a une piscine. On monte la tente sur le toit de notre véhicule et plouf dans l'eau. N'oublions pas que nous sommes dans un désert, il fait très chaud et la journée a été épuisante, donc fin d'après-midi de farniente dans la piscine avec quelques bières.


Une fin de journée dans le désert

La nuit, il fait chaud, très chaud, et il y a beaucoup d'insectes, en particulier une espèce de mini-mouche carnassière. Elles sont tellement petites qu'elles passent à travers les mailles de la moustiquaire de notre tente... et bien sûr, elles raffolent de la chair humaine.

La chaleur étant vraiment lourde, même la nuit, on choisit quand même de laisser les fenêtres ouvertes et d'offrir nos corps en pâture aux insectes carnassiers. Bizarrement, on a plutôt bien dormi. Mais le lendemain matin, il est déjà trop tard, on se rend compte qu'on a servi de repas aux petites mouches, elles nous ont dévorés.


Après le petit déjeuner, on se remet en route avec une envie d'aller se baigner dans les piscines naturelles, même au petit matin la chaleur est déjà intense. On dépasse le village pour rejoindre les spots les plus connus, mais arrivés là-bas, grosse désillusion, ce n'est pas du tout naturel, c'est même plutôt industriel avec des cars de touristes, du béton partout, et des prix pas très friendly. Ni une ni deux, on fait demi-tour et Manon nous déniche une petite pépite dont elle seule a le secret : une piscine totalement naturelle un peu excentrée à l'ouest du désert. Il n'y a pas de route pour y accéder, il faut ressortir du désert pour y rentrer par un autre endroit... pas grave, on n'a rien à faire, on tente le coup.



Des balades et des chèvres

Arrivés là-bas, on est agréablement surpris, cette fois-ci on est seul au monde et l'endroit est superbe avec beaucoup de verdure et une grande piscine naturelle avec des bains de boue autour. C'est vraiment trop choupi. Le gérant est là, tout sourire, avec sa brouette en train de creuser un nouveau bassin. Il nous accueille avec une boisson et nous explique avoir fait ça tout seul au fil des années, son petit paradis. Et en plus, ici, le prix est vraiment abordable. Il nous explique qu'il faut dans un premier temps nous enduire totalement de boue, cheveux et visage inclus, puis nous laisser sécher au soleil avant de nous rincer dans le premier bassin et enfin séance détente dans le second. Ok, pas de problème, on s'exécute, on se régale à se rouler dans la boue et à se tartiner le corps. On dirait des gamins. À la fin, on ressemble aux aventuriers de Koh-Lanta dans l'épreuve de la boue. Après une session de séchage où tout votre corps s'étire et se craquelle, vous ressemblez maintenant à une momie. Enfin le rinçage et une peau toute neuve, toute lisse, une peau de bébé comme on dit, mais nos cheveux pourtant bien dégueu après des mois de voyages sont eux aussi lisses et soyeux. On profite ensuite de la piscine pendant de longues heures avant de décider à contre cœur de quitter les lieux.




Seuls au monde dans ces bains délicieux

Demain, on a une longue route, et l'expérience des mini-mouches cannibales nous a bien refroidis, donc on retourne dormir dans la petite ville aux portes du désert. Là, au moment de la douche, stupeur, Geoof a des milliers de petits boutons sur le corps (en plus des petites piqûres de mouches). On se demande si c'est une réaction allergique à la boue, aux petits insectes dans l'eau ou à la chaleur ? Plutôt étrange dans la mesure où Manon n'a rien...


Bref, les aléas du voyage. Une bonne douche et demain ça ira mieux. Direction la Zona Cafetera dans le centre du pays.



From la Tatacoa with love

Geoof et Manon, couverts de boue de la tête aux pieds, sourient complices, témoins d'une expérience mémorable dans le désert de la Tatacoa.


12 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Kommentare


bottom of page