top of page

Un petit tour par Medellín et Guatapé

Dernière mise à jour : 11 mai

L'arrivée sur Medellín est impressionnante, surtout après ces quelques jours passés dans la nature généreuse de la zona cafetera. Nous arrivons par une route qui offre un panorama sur toute la ville tentaculaire, laquelle est vraiment imposante. Ici, d'énormes immeubles de briques se dressent, entourés de favelas pittoresques qui s'étalent dans une végétation dense et verte de la moyenne montagne colombienne. L'impression qui s'en dégage est positive : nous trouvons cela franchement joli et plutôt paisible malgré la réputation sulfureuse de la ville.


Vue imprenable sur Medellín depuis la Comuna 13 : un patchwork urbain vibrant.
Vue sur la jolie Medellín depuis la Comuna 13


Un peu d'histoire, pas très sympatoche...

Il y a quelques années, Medellín était considérée comme la ville la plus dangereuse du monde, avec le taux d'homicides par habitant le plus élevé. Et pour cause, c'était le fief du non moins célèbre Pablo Escobar et de ses nombreux cartels. La ville a connu des épisodes sanglants de guerre de clans entre narcotrafiquants. Ils prenaient la population civile en otage, rendant les pouvoirs publics impuissants ou corrompus grâce à leur puissance financière bien trop importante. À la mort d'Escobar, l'armée a tenté de reprendre le contrôle de ces quartiers, mais ce fut un échec sanglant puisqu'il s'en est suivi un nouvel épisode de guérilla, cette fois-ci entre l'armée et les gangs. Aujourd'hui, la situation est presque rentrée dans l'ordre, même si Medellín reste dangereuse et demeure une plaque tournante des trafics de drogues et sexuel. Néanmoins, on peut y circuler librement et sans craindre pour sa vie. C'est une bonne nouvelle, car cette ville a beaucoup à offrir, notamment pour les personnes qui aiment aller danser.



 

Nous nous installons dans une petite auberge un peu excentrée du centre-ville et nous partons faire un tour pour nous imprégner de l'ambiance. Le soir, nous festoyons un peu avec nos colocataires, mais nous ne les suivons pas dans leur nuit de folie. Le lendemain, nous poursuivons notre visite de la ville avec un tour dans le tristement célèbre quartier des narcotrafiquants : la Comuna 13 — ou San Javier — l'une des 16 communes de la ville. Même si ce coin est aujourd'hui beaucoup plus sûr qu'auparavant, nous vous déconseillons d'y aller seul. Il y a encore de nombreux trafics, des frontières invisibles à ne surtout pas traverser. Bref, il vaut mieux être accompagné de quelqu'un qui connaît les lieux. Certains ex-membres de gangs ou habitants du quartier organisent justement des visites en toute sécurité. C'est parti pour nous, nous avançons de graffiti en graffiti avec de sublimes fresques retraçant l'histoire des guerres du quartier. Il y a un petit côté village très coloré, et beaucoup de vie dans les rues. On trouve des impacts de balles ici et là dans les murs, mais honnêtement, pour ce que nous en avons vu, tout le monde était très gentil et souriant. Nous finissons par aller voir un petit groupe de hip-hop et prendre une petite limonade dans la maison de notre guide du jour. Vraiment, un super moment qui nous a beaucoup appris sur l'histoire de la ville.



Dans les ruelles de la Comuna 13

On continue tranquillement notre visite du centre-ville pour finir dans un petit restaurant tout mignon, puis direction le lit. Demain, on se lève tôt pour aller vers Guatapé. Guatapé n'est pas très loin de Medellín. C'est une région connue pour ses nombreux lacs et îlots. On y va aussi pour visiter les ruines de la villa de Pablo Escobar située sur une île. Mais la star des lieux, c'est bien la Piedra del Peñón, un monolithe géant qui surplombe le lac. Vous l'avez forcément déjà vu passer sur vos réseaux sociaux. Il y a un escalier taillé à l'intérieur qui permet de monter au sommet et de profiter d'un joli panorama sur la région.


Arrivés là-bas, nous trouvons une petite guest house avec piscine - faut pas déconner non plus. Mais la principale bonne surprise du lieu pour nous, ce n'est pas le parallélépipède rectangle rempli d'eau claire, mais ce fut notre rencontre avec un Argentin, Leandro, qui loge aussi là-bas. Il fait de l'apnée en compétition et il vient de la péninsule de Valdès. Spoiler : nous passerons des heures avec lui à regarder des vidéos de ses plongées au milieu des baleines... Ça nous donne tellement envie de nous mettre à l'apnée... mais bon, chaque chose en son temps. Il est là depuis un moment et il est plutôt de bon conseil. Pour lui, il ne faut surtout pas faire le tour pour aller voir la maison d'Escoba, c'est un attrape-touristes qui joue sur le nom d'Escobar, on n'y voit absolument rien de notable. Il nous déconseille aussi le monolithe, qui pour lui est sans grand intérêt. Il nous conseille plutôt de nous balader dans le village ou sur les bords du lac, ce que nous ferons dans l'après-midi avec grand plaisir.



Vue du, et depuis, le fameux monolithe

Le lendemain, nous décidons quand même d'aller au monolithe pour nous faire notre propre idée. Première mauvaise surprise : ça coûte un bras, plus de 25 euros par personne pour monter. La montée est certes légèrement éprouvante, mais rien de bien méchant, par contre il y a beaucoup de monde et des bouchons fréquents. Arrivés en haut, la vue est quand même magnifique, surtout au coucher du soleil. Mais attention aux moucherons qui prendront un malin plaisir à s'introduire dans tous vos orifices du visage, préparant ainsi le terrain aux moustiques qui arriveront quelques minutes plus tard. Bref, même si la vue est jolie, on aurait sûrement dû s'en tenir aux conseils de notre nouvel ami argentin. Du coup, pour la villa Escobar, on lui fait confiance et on passe notre tour. Nous voici déjà de retour sur Medellín, mais seulement pour passer la nuit, car demain on part très tôt en direction du petit paradis de Rincon del Mar pour profiter des Caraïbes et de la plage, mais surtout pour plonger.



From Medellín with love.

Comme d'habitude, nous finissons l'article par une photo de nous deux. Ce coup-ci nous surplombons la Comuna 13 au coeur de Medellin

18 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page