• Manon

Les volcans d'Indonésie

Mis à jour : 5 nov. 2018

La Terre est vivante, les volcans en sont la preuve visible. Points de décompression, bouches de sortie, ils sont les signes manifestes de l'énergie interne de notre planète, du mouvement constant de l'écorce terrestre. On en trouve au quatre coins du monde et tous donnent lieu à des couleurs, des atmosphères et des paysages uniques.


Le volcan Kawah Ijen sur l'île de Java au petit matin

L'Indonésie est le plus grand archipel du monde et pour cause, il est né des volcans.

Un peu de science.

Depuis des millions d'années la plaque océanique indo-australienne sombre sous la plaque continentale eurasienne, c'est ce qu'on appelle le phénomène de subduction. Dans sa glissade incessante, ce mécanisme entraîne une fusion partielle du manteau supérieur, laissant remonter à la surface du liquide magmatique qui perce, ici et là, la croûte terrestre en magnifiques volcans. À la frontière entre ces deux plaques, quelque part dans l'océan Indien, se trouve un chapelet d'îles nées de ce phénomène, de ces volcans : l'Indonésie. Situé sur la « ceinture de feu », l'archipel est le lieu d'une activité géologique incroyable. Ses nombreux volcans actifs sont pour moi fascinants, personne ne peut les contrôler ou ne serait-ce prédire leurs humeurs, leurs mouvements.


Parmi les 150 volcans actifs d'Indonésie, nous avons eu la chance de découvrir les volcans Bromo et Kawah Ijen sur l'île de Java, le volcan Kelimutu sur l'île de Florès et d'en croiser beaucoup d'autres. Tous ont leurs particularités.


Le volcan Kawah Ijen, il faut le mériter à la force de ses mollets ! Grimper, grimper, et encore grimper dans une odeur d'oeuf pourri avec un masque à gaz qui lui-même sent l'oeuf pourri. Mais le jeu en vaut la chandelle. C'est peut-être le volcan le plus surprenant que nous avons été amenés à rencontrer car il est à l'origine d'un phénomène unique au monde. Après la longue ascension nous sommes invités à littéralement descendre dans son cratère qui, la nuit, dévoile des flammes dansantes d'une lumière bleue électrique. C'est singulièrement hypnotisant, captivant. C'est la grande quantité de soufre que ce volcan contient qui est à l'origine du spectacle.

Le volcan Kawah Ijen, la nuit

Le volcan Bromo, lui, est surprenant par son paysage lunaire. C'est celui qui m'a le plus émue. Il fait partie des trois petits volcans formés après l'éruption d'un ancien super-volcan qui a probablement créé l'île même de Java. Nous sommes arrivés de nuit dans un endroit, un point de vue, surplombant une immensité pas encore visible. Nous avons attendu dans le froid pour assister à un lever de soleil qui reste gravé dans nos mémoires. Quel trou gigantesque, quelle éruption cela a dû être ! Et quel paysage, époustouflant. Un double arc-en-ciel est venu ajouter du rêve au moment, nous ne parlions plus, engourdis par les couleurs du matin, émerveillés. Nous le cherchions et puis le voilà, le mont Bromo, trônant majestueusement au milieu de la caldeira et crachant un panache de fumée blanche opaque, attirante.

Le volcan Bromo au lever du soleil

Le volcan Kelimutu de prime abord donne moins cette impression de wow. Oui mais attendez, c'est sans compté sur ses trois cratères. Placés côte à côte, la couleur des lacs qu'ils contiennent varie de l'un à l'autre, passant du noir au vert d'eau. Cette variation a lieu toute l'année et tourne selon les saisons vers le rouge, le jaune, le marron. La nature réserve toujours des décors inégalables.

Cratère hypnotique du volcan Kelimutu

Il est important de noter.

Je tiens à faire connaître une dure réalité concernant le Kawah Ijen. Derrière l'expérience exceptionnelle que je viens de vous décrire se cache une exploitation d'un autre temps. Le soufre contenu dans le cratère est ramassé dans des conditions très difficiles par des hommes dont l'espérance de vie ne dépasse pas les 50 ans. Ils portent 110kg de ce minéral jaune sur leurs épaules déformés pendant 20 km. Mais pas n'importe quels kilomètres, ceux-là même que nous avons montés avec difficulté. Dans quel but ? Le vendre mondialement pour fabriquer des produits cosmétiques, des cartouches ou encore pour raffiner le sucre...


Sur ces bons mots, je vous souhaite de toujours partir à la rencontre de la Terre et de ses surprises géologiques.

133 vues

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage