• Manon

Laguna Brava, braver la brutalité des bourrasques pour embrasser la beauté

Mis à jour : 1 oct. 2019

Nous avons vécu un moment hors du temps, hors du monde tel que nous le connaissons. Aujourd'hui, jeudi 13 septembre 2018, nous partons de Villa Union pour la Laguna Brava, littéralement le lagon courageux. Nous allons vite comprendre pourquoi. Situé à quelques 4500m d'altitude dans la cordillère des Andes, il est le théâtre du vent où des bourrasques glaciales frappent quotidiennement cette terre désolée, inlassables. Il faut le vouloir pour rester dans cet endroit mais la vie comme toujours y trouve sa place. Les vigognes, petites soeurs du Guanaco petit frère du Lama, et autres flamants roses s'y plaisent. L'herbe jaunie par le froid et les algues riches de la Laguna ont l'air de leur seoir.


Mais revenons à notre expérience incroyable. Incroyable principalement grâce à notre guide, obligatoire pour visiter ce haut lieu, un certain Edgardo dit 'Gardi'. Il fait partie de ces gens qui aiment leur métier, qui aiment partager leur savoir et qui aiment encore plus voir nos visages s'illuminer. Le tout avec un humour et un rire contagieux. Nous partons tôt ce matin-là. La route qui mérite à elle seule d'être vue commence dans les méandres d'une rivière dans un paysage de sédiments, grandes strates verticales rouges. Nous pensons à notre prof d'SVT du lycée, madame Venet (Big up, vous êtes la meilleure), elle serait aux anges ici. Nous y observons plusieurs empreintes, une de dinosaure, une autre d'un de leur ancêtre. Les époques se mélangent ici. Du Trias au Jurassique. Se dire que ces êtres vivants ont marché ici, sur cette terre anciennement verte, humide et chaude avant même la naissance de la cordillère des Andes il y a des millions d'années est fascinant. Tout cela nous échappe, nous le comprenons sans le comprendre.


Du Trias au Jurassique, nous observons des empreintes de dinosaures et de leurs ancêtres

Nous faisons plusieurs stops au fur et à mesure de l'ascension pour observer le paysage se métamorphoser. Après les strates rigides rouges, voici les strates vertes et beiges. Puis nous sommes maintenant face à une montagne douce, arrondie comme les courbes callipyges d'une jolie femme. La neige a décidé de rester ici et là. Les couleurs se mélangent. Du jaune pour le souffre, du rouge brun pour l'oxyde de fer, du vert pour le sulfate de cuivre, du violet pour le grenat. Ces roches sédimentaires offrent myriade de tons. Le paysage change si vite, un nuage qui passe, le soleil qui se fait plus intense et ce sont de nouvelles teintes que nous observons.


Le paysage change si vite, un nuage qui passe, le soleil qui se fait plus intense et ce sont de nouvelles teintes que nous observons.

Maintenant allons voir le joyaux, le clou du spectacle. Je vais vous mettre dans les mêmes conditions que celles que nous avons vécues grâce à Esguardo. Magicien. Voici les consignes :

  • Lancez cette musique.

  • Fermez les yeux et descendez un peu plus bas dans la page (un scroll ou deux) en gardant les yeux fermés bien sûr.

  • Ouvrez et découvrez cet autre monde.



Infos pratiques

Cet endroit n'est accessible qu'avec un guide, c'est la loi, alors nous ne pouvons que vous recommander chaudement Edgardo.


Contact

Adresse : Dsuno Viajes, Nicolas Davila n°60, CP 5350, Villa Union - La Rioja, Argentina

Mail : dsunoviajes@gmail.com ou gardigallegos@hotmail.com

Site : dsunoviajes.com.ar

Téléphone : 0380154500336


Départ de Villa Union, très agréable bourgade. La petite boutique d'Edgardo se trouve à gauche de la place principale.


Prix : 3500$ argentins - 75€ pour deux personnes

Durée : la journée de 8h à 18h



Allez mettons nous en route pour un prochain rendez-vous magique avec la nature. Direction La Puna.


From somewhere in the North West of Argentina with love.


© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage