• Manon

Au delà de l'Odyssée...

Mis à jour : 4 août 2018

Le dessein de notre Odyssée est bien différent de celle d'Ulysse qui n'avait de cesse de rentrer chez lui, sur son île d'Ithaque. Au contraire, notre histoire est née d'une envie qui nous habite voir qui nous hante depuis de nombreuses années, celle de partir ! Découvrir le monde. Ce n'est pas rien et pourtant l'idée est simple, il nous est inconcevable d'être sur notre planète Terre sans l'explorer, sans rencontrer ses habitants, sans essayer de comprendre son fonctionnement, de percer ses secrets.


Le voyage et la découverte nous amènent à reconnaître que nous avons encore tant à apprendre, que notre monde est beau et qu'il y a certaines choses que nous ne pouvons contrôler, qui nous dépassent. Le soleil se lève à l'est, le ciel se charge et lance des éclairs, l'eau se déverse en torrents titanesques dans la mer pour finalement s'évaporer, les montagnes poussent et des volcans deviennent îles puis atolls et disparaissent, un peu comme nous qui naissons et mourrons. Des gens tombent amoureux, certains dévouent leur vie à la recherche, à un dieu, à l'argent, à leur famille, à l'art tandis que d'autres attendent. Et le temps qui n'arrête pas de courir. Pourquoi ? Nous ne savons pas, c'est fascinant. Le voyage nous offre notre juste place. Plus encore, le voyage est peut-être une des réponses à cette question lancinante qu'est : quel est le sens la vie ?


Pour nous, le voyage est peut-être une des réponses à cette question lancinante qu'est : quel est le sens la vie ?

Alors, dès que cela nous a été possible, nous sommes partis à la rencontre de notre monde. Nous avons commencé par nous éloigner du noyau familial, des racines, pour les études, stages et autre année Erasmus. Quelles expériences ! Emménager à Montpellier, vivre un an à Londres, partir en stage linguistique pendant plus d'un mois en Chine, visiter Venise le temps d'un long weekend pour une biennale, s'installer à Paris pendant 6 mois, se chercher, se comprendre, rencontrer des gens d'horizons, de cultures, de croyances, d'opinions différents, faire des choses nouvelles, des choses folles, des choses interdites... S'en mettre plein la vue et plein le cœur. La meilleure école de la vie, celle que l'on n'oublie pas.


Puis est venu le temps du travail avec ses règles radicales qui, pour la plupart des Français, nous autorisent 5 semaines de congés qu'on peut à peine choisir et quelques jours fériés à picorer. Et surtout « vous ne devez pas vous plaindre ! ». On a calé les départs au millimètre, prévu les longs weekends des mois à l'avance, venant même à remercier les différentes armistices et fêtes religieuses dont, au fond, on se fiche. Et finalement c'est un sentiment de sujétion qui s'est installé doucement en nous, et ce malgré les magnifiques expériences vécues. Alors il faut agir, prendre une décision pour sa vie. Décider de ne plus vendre son temps, celui-ci est tellement important... Le voyage est un choix avant tout, que l'on prend seul et je ne veux pas croire qu'il est uniquement destiné aux "bien nés". Le voyage est universel, le voyage est apprentissage, le voyage est inconnu. Et il ne faut pas avoir peur de se lancer dans l'inconnu car la vie elle-même est inconnue.


Il ne faut pas avoir peur de se lancer dans l'inconnu car la vie elle-même est inconnue.

Nous avons donc décidé de créer notre Odyssée, de nous offrir ces possibilités d'aventures. Partir loin et longtemps. Pour rencontrer et s'imprégner d'une autre culture, d'une autre vie, d'une autre façon de voir le monde. Ce premier long voyage nous emmènera en Amérique du Sud pour une traversée en longitude du sous-continent, au coeur des cultures andines. Un road trip à la rencontre de ces hommes et de ces femmes qui nous ressemblent. Nous n'attendons rien de ce périple et en même temps nous attendons tout. Nous espérons qu'il nous guidera et éventuellement nous donnera quelques réponses, ou d'autres questions ? Et avec lui, avec ce site, nous avons la volonté de transmettre la beauté des paysages, des rencontres, de la flore, de la faune, des moments simples. Car nous croyons dans l'échange, le partage et au respect du beau au sens large. Nous avons aussi l'envie de montrer qu'ailleurs, en vivant différemment, on est heureux.


Au fond, nous ne sommes que des enfants perdus au Pays imaginaire avec des rêves de Marco Polo. Et je crois que personne ne peut nous blâmer.


Co-écrit par les Renards

© L'ODYSSÉE DES RENARDS

Geoffrey & Manon

Contactez-nous !

L'Odyssée des Renards Blog de voyage